Agrimony / Aigremoine

AGRIMONY  Agrimonia eupatoria, L.
(N.O.: Rosaceae)
Common Names : COCKLEBUR, STICKLEWORT, BURR MARIGOLD.
Features: Agrimony is found in the borders of fields, in ditches and in hedges throughout Asia, Europe, Canada and the U.S.A., flowering in July or August. The seeds ripen soon after.
In Parkinson's “Theatre of Plants” (1640) there are seven varieties of Agrimony; the first and most important is the common Agrimony found in italy. Second, sweet smelling Agrimony found in Italy. The third is Bastard Agrimony, also found in italy, which although the resemblance is close is not a variety of this plant. The fourth is Hemp Agrimony, which grows in damp places such as ditches and water courses in England. The fifth, sixth and seventh come from America: the fifth and sixth being varieties of Hemp Agrimony and the seventh known as Water Agrimony. This last named is also known as Burr marigold. It is said to have originated in North America.
The bright yellow star-like flowers are numerous and grow individually from the long, tapering stem. This erect, round, hairy stem reaches a height of 2 ft.
The many pinnate leaves, hairy on both sides, and 5-6 in. long, grow alternately, having three to five pairs of lanceolate, toothed leaflets, with intermediate two sizes of smaller leaves. The taste is astringent and slightly bitter.
The roots are woody and the seeds form little burrs, but it is not the generally known troublesome cockleburr.
Medicinal Parts : Root, leaves, whole herb.
Solvent : Boiling water.
Bodily Influence : Mild Astringent, Tonic, Diuretic, Deobstruent.
Uses : Agrimony is an old remedy of North American and European aborigines for debility, as it gives tone to the whole system. Useful in bowel complaints, simple diarrhoea and relaxed bowels, chronic mucous diseases, asthma, fevers and colds. In chronic affections of the digestive organs, it seems to expel the evil dispositions of the body, including dropsy and yellow jaundice. It opens the obstructions of the liver, loosens the hardness of the spleen, when applied externally as well, with hot damp packs using Turkish towels. The liver is the builder of blood, and blood the nourishment of the body, and Agrimony strengthens and cleanses the liver.
It is healing to all inward wounds, bruises, pains and other dismembers.
A decoction taken warm before an incontrollable seizure will remove the spell and in time help to prevent another performance. It will kill trouble-making worms and is useful in bed-wetting.
It is cleansing to the blood stream and will assist skin conditions so often complained of these days.
As a gargle for sore throat and mouth, it is very serviceable; also for obstructed menstruation.
The herb has been recommended for dyspepsia, but is probably only useful in the disorder when carefully combined with other more desirable use operating agents.
Special note : it should not be used when there is a dryness of secretions.
John Hill, M.D., in ''British Herbal'' (1751) states that Agrimony was greatly recommended by the ancients but is very much neglected in present-day practice. John Parkinson, in the ''Theatre of Plants'' (1640), recommended that a decoction of the plant, ''made with wine, is good against the sting and biting of serpents''.
Country people give it to their cattle when they are troubled with respiratory difficulties.
Dose : Adult amount (children less according to age) 1 oz. To 1 ¼ pints of water simmered down to 1 pint in 1/2 teacup or larger doses every four hours. Sweeten with honey or pure maple syrup.
Externally : The wine decoction applied to draw out thorns and splinters of wood or any other foreign object in the flesh.

Noms communs :  LAMPOURDE, AIGREMOINE, BURR MARIGOLD.
Caractéristiques : Aigremoine se trouve dans les frontières des champs, dans les fossés et dans les haies à travers l'Asie, l'Europe, le Canada et les U.S.A., la floraison en Juillet ou Août. Les graines mûrissent peu après.
Dans «Théâtre des plantes" de Parkinson (1640) il y a sept variétés d'Aigrimoine; le premier et le plus important est le Aigrimoine commun trouvé en Italie. Deuxièmement, Aigrimoine douce odeur trouvé en Italie. Le troisième est Bastard Agrimony, également trouvé en Italie, qui, bien que la ressemblance est proche n'est pas une variété de cette plante. Le quatrième est l'Aigrimoine chanvre qui pousse dans les endroits humides comme les fossés et les cours d'eau en Angleterre. Le cinquième, sixième et septième viennent d'Amérique: les cinquième et sixième étant des variétés d'Aigrimoine chanvre et le septième connu sous le nom Aigrimoine d'eau. Ce dernier nom est également connu comme Burr marigold. Il est dit être originaire d'Amérique du Nord.
Les fleurs en forme d'étoile jaune vif sont nombreux et se développent individuellement à partir de la tige conique longue. Cette érection, rond, tige velue atteint une hauteur de 2 pieds. Les nombreuses feuilles pennées, velues sur les deux côtés, et 5-6. Longue, poussent alternativement, ayant trois à cinq paires de lancéolées, folioles dentées, avec deux tailles intermédiaires de feuilles plus petites. Le goût est astringent et légèrement amer. Les racines sont ligneuses et les graines forment de petites bavures, mais il est pas le cockleburr gênant généralement connu.
Pièces médicinales: Racine, feuilles, herbe entière. Solvant: eau bouillante. Influence Corporelle: Astringent doux, Tonic, Diurétique, désobstruant.
Utilisations : L'aigremoine est un vieux remède d'Amérique du Nord et aborigènes européens pour asthénie, car il donne le ton à l'ensemble du système. Utile dans les plaintes de l'intestin, la diarrhée simple et les intestins détendus, chroniques muqueuses maladies, l'asthme, la fièvre et le rhume. Dans les affections chroniques des organes digestifs, il semble chasser les mauvaises dispositions du corps, y compris l'hydropisie et la jaunisse. Il ouvre les obstructions du foie, desserre la dureté de la rate, lorsqu'elle est appliquée à l'extérieur aussi bien, avec des packs chauds et humides à l'aide de serviettes turques. Le foie est le constructeur de sang, et le sang la nourriture du corps, et l'aigremoine renforce et nettoie le foie.
Il est curatif à tous des plaies intérieur, des contusions, des douleurs et autres démembres.
Une décoction prise chaud avant une saisie incontrôlable supprimera le sort et avec le temps empêchera une autre performance. Il va tuer les vers fauteurs de troubles et est utile dans l'énurésie. Il est le nettoyant a la circulation sanguine et aidera les conditions de la peau si souvent plaint de ces jours.
Comme un gargarisme pour les maux de gorge et de la bouche, il est très utile; aussi pour la menstruation obstruée.
L'herbe a été recommandé pour la dyspepsie, mais il est probablement utile dans le désordre lorsqu'ils sont soigneusement combiné avec d'autres agents d'exploitation plus souhaitables.
Note spéciale: il ne doit pas être utilisé quand il y a une sécheresse de sécrétions.
John Hill, M.D., dans '' British Herbal '' (1751) indique que l'aigremoine a été fortement recommandé par les anciens, mais est très négligé dans la pratique actuelle. John Parkinson, dans le '' Théâtre des plantes '' (1640), a recommandé qu'une décoction de la plante, '' à base de vin, est bon contre la piqûre et morsure de serpents ''. Les paysans donnent à leur bétail quand ils sont troublés avec des difficultés respiratoires. Dose: quantité adultes (enfants de moins selon l'âge) 1 oz Pour 1 ¼ litres d'eau mijotés jusqu'à 1 pinte dans 1/2 tasse de thé ou de plus grandes doses toutes les quatre heures. Sucrez avec du miel ou du sirop d'érable pur.
Extérieurement : La décoction de vin appliqué pour tirer des épines et des éclats de bois ou de tout autre objet étranger dans la chair.
For educational purposes only This information has not been evaluated by Health Canada. This information is not intended to diagnose, treat, cure, or prevent any disease.

Pour des fins éducatives Cette information n'a pas été évalué par Santé Canada. Cette information ne vise pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque.